Politique

AGRESSION CONTRE LES CONFRERES Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO


REACTION DE L’UJIT FACE A l’AGRESSION CONTRE LES CONFRERES Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO

L’Union des Journalistes Indépendants du Togo, dénonce avec la dernière rigueur, l’agression dont ont été victimes, les confrères Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO au sortir d’une émission débat à Radio Kanal fm.
En effet, les confrères Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO ont été invités dans l’émission en langue, « miwoenenyo » animée par Da Dédé sur kanal fm pour débattre de l’actualité politique. A la fin de l’émission, les confrères ont été pris à partie devant la radio par un individu se réclamant de l’ANC.
Selon les confrères, l’individu se réclamant de l’ANC est venu régler les comptes avec Jérôme SOSSOU pour avoir qualifié dans l’émission de da Dédé, la conférence de presse organisée par le président de l’ANC, Jean Pierre Fabre, ce 21 janvier 2020 à Eda Oba, de comédie.
L’UJIT s’insurge contre cette manière de procéder de certains individus, qui nuit gravement à la liberté d’informer de nos confrères et condamne avec la dernière rigueur autant cette agression que toute violence d’où qu’elle vienne contre les journalistes dans l’exercice de leur métier de journaliste.
Elle rappelle par ailleurs que la liberté d’expression est un droit fondamental reconnu par l’Organisation des Nations Unies et consacrée par la Constitution togolaise, et nul n’a le droit de restreindre ce droit qui est un pilier essentiel de la démocratie.
L’UJIT profite de l’occasion pour saluer la promptitude des forces de sécurité par laquelle elles ont répondu aux sollicitations des confrères en difficulté.

L’Union des Journalistes Indépendants du Togo demande encore une fois aux autorités de tout mettre en œuvre, afin de garantir aux professionnels des médias le libre exercice de leur profession.

Pour l’UJIT

La Secrétaire Générale,

Patricia ADJISSEKU


6 commentaires sur AGRESSION CONTRE LES CONFRERES Jérôme SOSSOU, Joseph GADAH et Elom KPOGO

  1. I’ll call back later the cinema brookefields « We were working on an empty stomach for 24 hours; 12 hours’ work and then no food all night, » said Ram Kumar Mahara, 27. « When I complained, my manager assaulted me, kicked me out of the labour camp I lived in and refused to pay me anything. I had to beg for food from other workers. »

  2. Is there ? vitaros cream boots Malcolm Myatt, 68,  had from a stroke in 2004 – and said he could relish its positive effects. He spent 19 weeks in hospital and lost sensation in his left side. Doctors told him that the stroke had damaged the frontal lobe of his brain, which controls emotions.

Répondre à Antonio Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *