Société

la société civile s’insurge contre les carrières sauvages


CARRIERE SAUVAGE

8 organisations de la société civile dénoncent la création anarchique des carrières sauvages dans la capitale et les quartiers périphériques. Malgré l’arrêté ministériel de 2011 les interdisant, le nombre de ces carrières sauvages ne cesse d’augmenter avec leur lot de victime. En conférence de presse ce mardi à Lomé, ces organisations de la société civile ont élevé leur voix pour s’insurger contre ces carrières sauvages et interpeller les autorités à appliquer les dispositions de l’arrêté de 2011. Le comité de réflexion et d’action pour la promotion des droits de l’homme, CRAPH fait partie des 8 organisations, son président Pacôme SOHEY, nous à présenté la situation du phénomène.

Selon Espoir KOUDJODJI, président du mouvement Nouveau Citoyen, pour avoir une carrière digne de son nom, il faut le respect d’un certain nombre de dispositions.

Pour plus de précision,retrouvons nos émissions journaux du 07 Juin 2017 sur notre site dans le menu Emission- Journal français ou mina.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *