Politique

l’opposition togolaise sera dans les rues en période de fête de fin d’année


MARCHE 28 DECEMBRE

On le redoutait, l’opposition togolaise sera dans les rues en période de fête de fin d’année. C’est l’entre deux fêtes que la coalition a choisi. Les 27, 28 et 30 décembre prochain.

Mais le vendredi affirme l’opposition, sera une journée tintamarre.

Cette annonce a été faite dans un communiqué de presse rendu public hier soir. Un communiqué qui dénoncé en premier lieu les propos de Gilbert Bawara ici même sur Kanal FM le lundi  18 décembre.

Au sujet de la médiation, Gilbert Bawara a déclaré que l’option choisie par la CEDEAO au sommet d’Abuja est ‘Dialogue sans facilitateur ou médiateur et entre tous les togolais’

Après investigations auprès de plusieurs sources autorisées, la coalition dit s’étonner « qu’un ministre de la République prenne la responsabilité de dire autant de contre vérités sur une question aussi grave que la nécessité d’une médiation pour trouver des solutions durables à la crise ».

La coalition voudrait rassurer les populations togolaises en lutte pour la démocratie et l’alternance que non seulement les médiations de la Guinée et du Ghana sont bel et bien confirmées, mais de surcroît, elles sont renforcées par le Bénin et le Burkina Faso qui ont souhaité appuyer les deux pays dans cette mission de médiation.

Les propos du ministre Bawara qui s’inscrivent dans une coûteuse campagne de communication du régime cinquantenaire, qui a démarré avec la récente  interview du Chef de l’Etat accordée au journal Jeune Afrique, ont un double objectif : minimiser la crise profonde pour écarter le principe d’une médiation externe et décourager les togolais en vue d’affaiblir leur lutte pour maintenir le régime au pouvoir.

La coalition des forces démocratiques de l’opposition exhorte le régime à prendre toute la mesure des aspirations  profondes des togolais dans la rue depuis bientôt cinq mois et concrétiser les mesures d’apaisement auxquelles lui même a souscrit auprès des médiateurs que  lui-même a sollicités pour une issue pacifique à cette crise.

Elle invite une fois encore les populations togolaises sur toute l’étendue du territoire à maintenir la pression dans tout le pays en sortant massivement les 27, 28 et 30 décembre pour montrer que nous n’abandonnerons jamais la lutte tant nous n’aurons pas obtenue une réponse adéquate à nos revendications.


5 commentaires sur l’opposition togolaise sera dans les rues en période de fête de fin d’année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *